Aside from internal conflicts, does ISIS contribute to preserving US supremacy ?

Dossier par Charif El Hamraoui, notre Trésorier.

Pitch en Français :

Depuis que l’état islamique est sous le feu des projecteurs, légion sont ceux qui crient au
complot. Où qu’on aille, l’on est frappé par cet hostilité de principe vis-à-vis d’une Amérique
présumée coupable, rendant parfois impossible l’adoption d’une nouvelle grille de lecture certes
moins politisée mais plus factuelle.
Ayant à la base vocation à concurrencer ”Al Qaida‟ et de ce fait enraciner une dualité fratricide
au sein du monde arabe, comment se fait-il que l’état islamique contribue tant à préserver la
suprématie US ?
Poussant la chine à sa première ingérence, Engageant la Russie de Poutine dans un bourbier sans
fin, comment se fait-il que Daesh ait pu servir de la sorte les intérêts américains ?
Alors que le monde entier appelle à museler Daesh sur les réseaux sociaux, comment
Washington justifie-t-il son inaction redorant au passage son blason ? Comment ce
dernier arrive-t-il à reprendre le dessus sur ces entreprises ?
Voici tant de questions qui méritent réflexion et qui passent sous les radars de la presse
mainstream.
Aujourd’hui encore les médias annoncent la fin toute proche de l’état islamique mais l’agenda
très compétitif des prenants parts aux conflits soulève de nombreux doutes d’autant plus que
certes affaibli militairement, le groupe terroriste n’a jamais été aussi fort idéologiquement se
reposant sur une ethnie sunnite en proie à une pauvreté endémique, un futur très incertain et pardessus
tout un mépris chiite très pesant.

Visualiser le dossier (en Anglais)